– LOVE AND BRUISES – Entre passion et voyeurisme

Image

Tahar Rahim et Corinne Yam sont à l’affiche de Love and Bruises.

Synopsis 

Hua, étudiante chinoise à Paris rencontre Mathieu, un jeune ouvrier. Malgré leurs différences, une relation passionnelle se crée. Mais la réalité va les rattraper, déstabilisera Hua qui prendra la décision de le quitter et de retourner en Chine pour retrouver son ex-amant et l’épouser. Pourtant, la place qu’a pris Mathieu dans la vie de Hua va au-delà de ce qu’elle imaginait.

Lire la suite

– DEAD MAN TALKING – Un condamné à mort à la langue bien pendue

Image

Pour son premier long-métrage, l’humoriste et désormais réalisateur Patrick Ridremont déboule là où on ne l’attendait pas avec Dead Man Talking. Une fable sombre et burlesque qui  met en scène un condamné à mort qui transforme ses dernières paroles en une logorrhée salvatrice. Parle ! Et tu auras la vie sauve.

Patrick RIdremont, condamné à mort bavard de Dead Man Talking.

Lire la suite

ENTREVUE – Patrick Ridremont, réalisateur inspiré de DEAD MAN TALKING

Image

Patrick Ridremont, réalisateur du film Dead Man Talking.

Le Blog de CINEMANIA : Avec un one-man-show intitulé « Mon cul », on ne vous attendait pas dans un registre plus grave. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Patrick Ridremont : « Mon cul » n’était pas non plus un truc aussi léger que ça, j’y disais des choses assez sérieuses. Toutes les choses que je fais et pour lesquelles je me vends ne dépassent jamais cinq ou six minutes : sketchs, capsule humoristique pour la télé, improvisation…Pour un long-métrage, je ne voulais pas faire une heure quarante de sketchs ! Je fais ça toute ma vie. J’avais envie de raconter des choses un peu plus importantes. Et je crois que je suis un mélange des éléments présents dans le film : violent, sombre, drôle… J’avais envie que ce film ressemble un peu plus à ce que je suis.

Lire la suite

– 38 TÉMOINS – De l’aveuglement (en) général

Image

En s’inspirant d’une histoire vraie, Lucas Belvaux signe avec 38 témoins un polar qui s’attache moins à divertir le spectateur qu’à le malmener, tant il arrive à démontrer la lâcheté inhérente au genre humain.

Pierre Morvand (Yvan Attal), pilote portuaire au Havre, figure sur la liste des 38 témoins…

Synopsis

Alors qu’elle rentre d’un voyage à Shanghaï, Louise Morvand (Sophie Quinton) apprend qu’un terrible drame s’est joué la nuit précédente dans sa rue, au Havre. Une femme a été assassinée sous les fenêtres de l’immeuble qu’elle habite avec son mari Pierre (Yvan Attal). Lui est rentré tard, et selon l’enquête de voisinage, les autres riverains n’ont rien entendu. La journaliste du Havre Libre (Nicole Garcia) se heurte aussi au silence des habitants, apparemment en état de choc.

Lire la suite

– LA CLINIQUE DE L’AMOUR – Un film qui crache dans la soap !

Image

Onze ans après Grégoire Moulin contre l’humanité, Artus de Penguern revient à la réalisation pour une parodie burlesque des soap operas hospitaliers.

John (au centre) réussira-t-il à sauver la clinique Marshal et à conquérir le coeur de la belle Priscilla (à droite) ?

Synopsis

Les deux frères Marshal, John (Artus de Penguern) et Michael (Bruno Salomone), dirigent la clinique Marshal sous l’œil bienveillant de leur père. Entre pinces, scalpels et compresses, John, le chirurigien respecté et introverti, tente de déclarer sa flamme brûlante à Priscilla (Héléna Noguerra). Mais c’est son frère, séducteur patenté, qui ravit la belle infirmière et l’épouse.

Lire la suite

Le festival CINEMANIA s’ouvre avec Jacques Audiard

Image

Les cinéphiles attendaient ce moment avec impatience et gourmandise. C’est maintenant chose faite : le festival de films francophones CINEMANIA a été officiellement lancé jeudi 1er novembre au soir. Le dernier Jacques Audiard, De rouille et d’os, a ouvert la sélection de façon remarquable.

Lire la suite

ENTREVUE – Maidy Teitelbaum : « CINEMANIA est destiné à tous, anglophones et francophones »

Image

Maidy Teitelbaum, fondatrice et présidente du festival CINEMANIA.

Maidy Teitelbaum a fondé CINEMANIA, festival de films francophones, en 1995. Depuis, elle et son équipe s’investissent chaque année pour réunir des cinéphiles québécois, aussi bien anglophones que francophones. Elle a accepté de répondre à nos questions.

Lire la suite